Farid Rasulov
Dogs in the Living Room

6 septembre - 11 octobre 2014

La galerie Rabouan Moussion poursuit son exploration des cultures émergentes et propose, après sa découverte à la 55e biennale de Venise, la première exposition personnelle en France de l’artiste azéri Farid Rasulov.

Il a fait le choix d’une installation se déroulant en all over, recouvrant l’espace, du sol au plafond, de tapis traditionnels d’Azerbaïdjan. Le lieu ainsi investi se trouve transformé en une multitude de points de fuite, arabesques et moucharabiehs devenant le sujet, l’œuvre même.

La destination d’un ornement, qu’il soit sculpté ou peint, serait d’embellir l’élément dont il est l’objet. Farid Rasulov avec cette installation interroge la notion de white cube si chère à l’art actuel et transforme, par la répétition des mêmes lignes et courbes, son austérité dépouillée. Le rôle du motif, ici, n’est pas de maintenir le fonctionnel mais d’être là en tant que tel, afin de questionner ces deux figures de style – occidental et oriental – ainsi posées en confrontation.

Ces motifs traditionnels – motivus désigne, en latin, « ce qui meut » – sont les signes d’un pays en pleine mutation : région d’une union soviétique dissolue, tiraillée entre tradition et modernité, Orient et Occident.

Ce travail d’ornemaniste revient sur une nudité conceptuelle, pourtant ni rationnelle ni utilitaire. La composition en ornement total démultiplie les signes d’une tradition millénaire pour en transformer le sens et la destination. L’espace ainsi composé devient une variation de l’extrême contemporain, mis en jeu par le matériau pourtant ancestral de sa composition, qui se trouve être précisément un objet à la fois utilitaire et symbolique. Mais le signifiant s’en échappe par la multiplicité et opère un transfert culturel : ce qui était illisible devient autre, l’étendue du tissage provoque une aliénation du sens. L’expérience sensorielle ainsi proposée plonge le regardeur dans un univers particulier, qui reste encore à découvrir.

Curateur : Azad Asifovich

Alice Cazaux

 

télécharger le communiqué de presse

 

September 6th - October 11th 2014

Rabouan Moussion Gallery goes on exploring emergent cultures with the debut solo exhibition in France of Azerbaijani artist Farid Rasulov, after its success at the 55th Venice Biennale.

He will present an installation taking place all over, covering the space from floor to ceiling with traditional Azerbaijani carpet.The place is transformed by arabesques and moucharabiehs becoming the subject, the work itself.

The destination of an ornament, whether carved or painted, is to beautify an object.Through this installation, Farid Rasulov questions the notion of white cube so dear to contemporary art and transforms, by repeating the same lines and curves, its stripped austerity. The role of the fabric here is not to maintain the functional but to be there to confront West and East.

These traditional patterns - motivus means «what moves» in Latin - are the signs of a changing country: a region of Soviet Union dissolved, torn between tradition and modernity, East and West.

This work backs on a conceptual nakedness, yet neither rational nor useful.The total composition ornament multiplies the signs of an ancient tradition to transform the meaning and destination.The space becomes an extreme variation of the present staked by an ancestral material composition, which is at the same time useful and symbolic.The meaning escapes by the multiplicity and operates a cultural transfer: the extent of weaving causes alienation of the meaning.The sensory experience plunges the viewer into a particular universe, which still remains to be discovered.

Curator : Azad Asifovich

Alice Cazaux

Download press release