GUILLAUME DURRIEU
Grand rouge

Exposition du 12 mars au 9 avril 2016

Vernissage le 12 mars 2016, à partir de 16 heures

 

C’est dans une forme paradoxale de littéralité - non dénuée d’humour - que le travail pictural de Guillaume Durrieu déploie toute sa complexité perceptuelle et dialogique.

Cadrage, recadrage, décadrage, hors champ, profondeur de champ ou encore surimpression sont autant de procédés de fabrication et de montage, directement empruntés au cinéma, qui permettent à l’artiste de mettre en perspective l’apparente autonomie et objectivité de sa peinture, et de la restituer sous la forme d’un agencement. Cet agencement, s’il peut concerner un certain déroulé dans l’espace, un échelonnement particulier de plans, un rapport d'échelle distendu, est également celui d’une subtile confrontation entre différents médias, genres et registres.

L’hétérogénéité du champ de recherche et des expérimentations plastiques de Guillaume Durrieu - compositions sonores, travail d’écriture, réalisation de films, mais aussi recherches culinaires - témoignent ainsi de sa capacité à engager la peinture sur un terrain critique, notamment par la forme du collectif.

En parallèle à son exposition personnelle à la Galerie Rabouan-Moussion, Guillaume Durrieu présente la scénographie qu’il a réalisé pour la comédie musicale Passion, de Stephen Sondheim au théâtre du Châtelet. 

 

Julie Sas


Guillaume Durrieu

Décor pour la comedie musicale Passion / Set for the musical Passion

Thêatre du Chatelet, 16/03/2016  -  24/03/2016